Les recettes du déficit foncier en 2018

La recette du déficit foncier

Le mécanisme de déficit du sol est rarement optimisé, mais c'est une efficacité redoutable pour augmenter sa rentabilité grâce à des réductions d'impôts. En réalité, ce dispositif, qui n'est pas un paradis fiscal, donc non soumis à des limitations, permet de déduire des charges de revenus un investissement dans les services de location (travail, assurance, intérêts sur prêts ...). Lorsque les dépenses engagées dépassent le revenu, un déficit est généré, imputable à 10 700 et au revenu global de l'année.

Ce sont essentiellement des revenus effectivement perçus au cours de l'année civile. Certains revenus exceptionnels devraient être déclarés comme des subventions possibles par la National Habitat Agency (Anah). En revanche, les frais de location payés par le locataire ne doivent pas être déclarés. Le déficit foncier est donc un moyen important de réduire les impôts. Mais pour ce faire, vous devez investir dans des propriétés qui ont besoin de travaux ou de REIT (déficit foncier ISPA, investissements dans le cœur de la ville dans les bâtiments et soumis à des rénovations majeures).

Réduction fiscale

La déduction n'est applicable que si la propriété demeure louée jusqu'au 31 décembre de la troisième année suivant l'imputation du déficit. Par conséquent, si le déficit est en 2016, la propriété est louée le 31 Décembre 2019. Le contribuable est tenu d'informer le processus ou la vente de biens qui ont conduit à un manque à gagner en raison du revenu total ou une déduction pour la dépréciation de la nouvelle propriété.

Le droit foncier s'applique aux investissements immobiliers qui génèrent des revenus et la terre peut déduire une partie très importante de la dépense, ce qui a pour effet de rendre le revenu non imposable pour voir une grande partie dans son ensemble et de mieux contribuer à générer déficit "imputable au revenu total.

Les recettes du déficit foncier en France

Déficit foncier

Couvrir les coûts

Seulement si cette opération produit un déficit «net», pouvez-vous l'attribuer à votre revenu général? Seule la partie du déficit résultant des dépenses déductibles autres que l'intérêt sur le prêt sera imputée sur le revenu total, dans la limite annuelle de 10 700 euros. La fraction qui dépasse cette limite, ainsi que celle dérivant de son intérêt d'emprunt, est déduite du revenu de la propriété pour les 10 prochaines années.

Le système "micro foncier" est automatiquement appliqué si les revenus locatifs bruts du domicile fiscal n'excèdent pas 15 000 € par an. Le contribuable bénéficie d'un taux forfaitaire de 30%, qui est censé couvrir tous les coûts liés à la propriété louée. Par conséquent, il est impossible de déduire des dépenses supplémentaires.